Comment l’industrie continuera à créer de la valeur pour ses clients ?

L’industrie de l’assurance de dommages n’a pas le choix : pour continuer à créer de la valeur pour les clients, elle doit se mettre résolument à l’heure de l’innovation. Sortir des sentiers battus, remettre en question ses façons de faire et défier les idées reçues. Telle est la conviction de Réal Jacob qui apporte à cet enjeu un éclairage à la fois pratique et théorique, réaliste et prospectif. Voici deux des pistes qu’il proposera.

D’abord, l’avenir est dans la coopération à l’intérieur de l’industrie. Il faut passer de la concurrence mur-à-mur entre ses joueurs à des formes de coopération et de mise en commun, tant sur le plan de la vision que des expertises. Autrement dit, il faut considérer l’industrie de l’assurance de dommages sous l’aspect de sa capacité collective à évoluer par l’entraide et le partage.

Par ailleurs, il sera également nécessaire de chercher de nouvelles idées en dehors de son industrie et de les transposer dans sa pratique. Bref, de s’ouvrir aux courants de fond qui existent dans l’ensemble de l’économie parce qu’ultimement aucun secteur n’y échappera.

Cette conférence d’ouverture donnera le coup d’envoi à une réflexion des participants sur l’évolution de leur profession à la lumière des bouleversements actuels, aussi bien technologiques que du côté des valeurs et des habitudes des consommateurs. Elle s’inscrit ainsi parfaitement dans l’objectif de la Journée de l’assurance de dommages : construire ensemble et maintenant l’avenir de l’industrie.

 2 UFC – ChAD Administration 


Le projet de loi 141 et le rôle du courtier et de l’agent

Déposé en octobre 2017, le projet de loi 141 continue de soulever les passions dans le milieu de l’assurance. Au cœur du débat : l’encadrement de l’achat des produits d’assurance en ligne. Internet est de plus en plus utilisé par les consommateurs. Comment mieux les protéger ? L’intervention d’un professionnel certifié sera-t-elle obligatoire ?

La tension est vive dans l’industrie. Les enjeux commerciaux, professionnels et déontologiques sont considérables. Par définition, un projet de loi est une œuvre inachevée. Toujours en cours d’élaboration et de clarification. Sans compter que les positions peuvent évoluer. N’est-ce pas le rôle d’une commission parlementaire ?

Nos experts vont donc tenter de pressentir les conséquences du projet de loi sur la profession de courtier ou d’agent en date du 13 mars 2018.

Qu’en sera-t-il de l’encadrement des pratiques en déontologie à la lumière du projet de loi par rapport à la situation antérieure ?

Qu’en sera-t-il de l’analyse des risques pour le consommateur par rapport à la situation antérieure ?

Quelles sont les initiatives en distribution d’assurances en ligne prises par la France et l’Angleterre dont nous pourrions nous inspirer ?

1 UFC – ChAD Conformité


La vente d’assurance réinventée : les canaux de distribution se multiplient et les statuts des intermédiaires changent ! Quel sera leur rôle en 2018 ?

La volonté du gouvernement de permettre aux Québécois d’acheter de l’assurance de la façon qu’ils le désirent –tout en étant bien protégés– finira par s’imposer à l’industrie. À la lumière des projets de loi tout juste déposés,  les canaux de distribution au Québec vont se multiplier et, par ricochet, les statuts des intermédiaires vont changer !  Quel sera le rôle des courtiers, des agents et même des distributeurs non-certifiés ? Quelles seront leurs obligations et leur marge de manœuvre dans ces nouveaux modèles d’affaires ?

Dans cette perspective, la Journée de l’assurance de dommages a convié à une table ronde des acteurs incontournables de l’industrie qui détiennent les solutions.


La gestion de l’indemnisation : une étape cruciale pour la satisfaction de la clientèle

Plus de 70 % des revenus de l’industrie de l’assurance de dommages s’envolent en indemnisations. Outre l’important enjeu d’affaires, il s’agit aussi du moment fort de l’expérience client puisque celle-ci, pour l’essentiel, se manifeste à l’occasion d’un sinistre. Est-il possible pour l’industrie de sauver des coûts tout en renforçant sa promesse de paix d’esprit aux assurés ? Comment gérer de façon gagnante cette source décisive de la satisfaction et de la fidélisation des clients ?

Pour y répondre, la Journée de l’assurance de dommages a réuni des praticiens et des experts de tous horizons.

 

Animateur

 1 UFC – ChAD Administration 


Vision de chefs d’entreprise : des conseils pour faire grandir votre entreprise !

La Journée de l’assurance de dommages convie les chefs d’entreprise de l’industrie à accélérer leur croissance en découvrant les témoignages de chefs qui sont passés maitres dans les domaines qui sont la clé du succès lorsqu’on dirige une entreprise. L’objectif ? Faire passer les chefs de « tout faire » à « tout voir » pour mieux engendrer la croissance. Vision de chefs d’entreprise est un MBA exécutif en condensé ! Il est destiné aux chefs sur qui reposent la croissance de l’entreprise qu’ils soient président, vice-président, directeur général, directeur des opérations ou candidats à la relève.

Une dizaine de chefs d’entreprise méticuleusement sélectionnés viendront ainsi partager leurs forces, des exemples sur le terrain, des cas concrets de développement d’affaires, des solutions pour contourner les obstacles, autant de conseils qui valent leur pesant d’or!

À quoi sert un président?

Quintupler ses ventes par la planification stratégique!

Stéphane Garneau a l’entrepreneuriat bien ancré dans son ADN. Fondateur de sa première entreprise à 16 ans, il est aujourd’hui président de l’une des 300 plus grandes PME au Québec : Micro Logic. Comme tous les entrepreneurs, il a toujours aimé mettre la main à la pâte. Quand il a dû s’absenter pendant trois mois, son équipe de direction a pris sa relève avec beaucoup de succès. Pourquoi ne pas en profiter pour passer à un niveau supérieur ? « Maintenant que l’entreprise a démontré qu’elle est capable de vivre sans ma participation aux activités quotidiennes, explique-t-il, je pourrai mieux me concentrer sur mon véritable rôle de président, soit de faire rayonner l’organisation dans tout le marché. Excitant, non ? » Un parcours exceptionnel, un aboutissement exemplaire.

Marie-Josée Bhérer voit son rôle de présidente et directrice générale comme étant de redéfinir constamment son entreprise dans des contextes qui évoluent rapidement. En moins de 10 ans à la tête de Laforge Environnement, elle a réussi à en quintupler les ventes. Comment ? Par un processus rigoureux et continu de planification stratégique, répond-elle. Ce processus a permis de dégager une vision claire et d’identifier les pistes de croissance à privilégier. Et ce, tout en créant un climat de participation et d’engagement au sein son équipe, un préalable à toute croissance durable.

Une expérience d’affaires à découvrir.

1 UFC – ChAD Administration

L’échec: tomber… et se relever!

L’alpinisme est une philosophie vivante qui s’affine au gré des ascensions. En affaires, on suit la loi de la jungle. En expédition, on la vit. Les leçons s’acquièrent à chacune des épreuves. Le sommet devient prétexte de dépassement. Les défis en montagnes sont ceux que les entreprises affrontent quotidiennement. Il faut savoir confronter sa zone de confort, miser sur l’innovation pour s’adapter aux changements, capitaliser sur les forces de chacun.

Croître, c’est aussi gérer les échecs. Chaque épreuve est une raison d’apprivoiser l’adversité, de jouer avec elle et non contre elle. Perdre un ami en montagne, c’est se relever ou mourir avec lui. Il faut trouver la force pour ne pas tout lâcher et pour faire les bons choix. Les situations extrêmes décuplent les effets de chaque action. Quand la survie est en jeu, chaque décision prend tout son sens. Abandonner n’est pas une option. Au contraire, l’échec doit être vécu comme une occasion de mieux rebondir.

Gabriel Filippi est la preuve vivante qu’avec de la persévérance et de la passion, la réussite est à la portée de tous. Ses mantras sont concrets. S’inspirant de l’alpinisme et de ses propres défis, il transmet ses clefs du succès. Ses conférences transforment, font la différence.

Développement des affaires par le biais du numérique

Qui a peur d’Internet ? Jadis l’apanage des grandes organisations, de plus en plus de PME s’approprient ce puissant outil de développement des affaires. Pleinement. Avec succès. Deux entrepreneurs viennent vous raconter leur démarche personnelle : l’un du secteur de l’assurance, l’autre, un… sommelier virtuel. Pourquoi être allé sur Internet ? Qu’est-ce qui a fonctionné ? Qu’est ce qui les a empêchés de dormir certaines nuits ? Qu’ont-ils appris d’essentiel en cours de route ? Qu’est-ce que cela a changé à leur modèle d’affaires ? Autant de questions concrètes dans lesquelles se reconnaîtra le public dans la salle.

Le troisième conférencier, un pionnier du marketing numérique au Québec, est enthousiasmé par leur réussite : « Patrick et Guy font la preuve qu’il n’est pas nécessaire d’être un gros joueur pour aller chercher des clients et des nouveaux marchés sur le web ! » Ou encore : « Ils ont compris que les gens vont sur Internet pour avoir le pouvoir de décider ce qu’ils veulent aller chercher.

Un échange qui promet d’être riche et animé entre deux hommes de terrain et un stratège chevronné. Plus qu’une conférence, une leçon d’affaires !

1 UFC – ChAD Administration

Animateur des sessions Vision de chefs d’entreprise


L’avenir de l’industrie passe par les jeunes milléniaux !

L’industrie doit-elle encore promouvoir les professions en assurance de dommages?

Économie florissante et chômage en chute rendent plus difficile la recherche de candidats en assurance de dommages. L’industrie a pourtant trouvé une solution unique : une Coalition pour promouvoir les professions en assurance de dommages.  Fait rare, elle réunit tous les acteurs peu importe leur modèle d’affaires. La Coalition est-elle encore essentielle?

Johanne Lamanque répond.

L’avenir de l’industrie passe par les jeunes milléniaux !

La gestion du talent est au cœur de la réussite d’une entreprise. À plus forte raison quand il s’agit de la relève. Mais comment attirer, motiver et fidéliser les jeunes milléniaux ? Qu’est-ce qui les distingue ? Quelles sont leurs valeurs propres ? Quelle est leur façon de penser ? Tel est le défi multigénérationnel qui confronte tous les secteurs de l’économie. Déjà aux prises avec un problème de relève, l’industrie de l’assurance doit se préparer à cette nouvelle dynamique de la gestion des ressources humaines. Un enjeu crucial pour l’avenir.


La révolution de la relation clients : laissez-les venir à vous!

Internet a complètement modifié la relation entre l’entreprise et ses futurs clients. Les consommateurs ne veulent plus être sollicités par des vendeurs ou bombardés de publicités. Ils veulent plutôt être informés, conseillés et accompagnés dans leur processus d’achat. Le Inbound marketing, c’est l’idée de faire venir à soi le client avec du contenu intelligent et pertinent plutôt que d’aller le chercher par des techniques publicitaires traditionnelles. Ce concept se rapproche ainsi du permission marketing qui consiste à obtenir l’accord du client avant de le solliciter. Découvrez les tenants et aboutissants de cette stratégie moins coûteuse et mieux adaptée aux nouvelles valeurs et habitudes des consommateurs.

 

 1 UFC – ChAD Développement professionnel